Reliures avec papiers à la térébenthine

Reliures avec papiers à la térébenthine

dimanche 7 février 2021

Reliure en papier à charnière piano





 Les reliures en papier m'intéressent de plus en plus. 







Ne croyez pas que le papier soit fragile : il est bien plus résistant que l'on ne pense. Et puis, je vous pris d'excuser cette expression, mais  les boites ou les étuis ne sont pas faits pour les chiens...



En ce début d'année 2021 j'ai organisé un stage de reliure à charnière piano en papier et comme l'année dernière pour la reliure Miyuki nous avons réalisé nos papiers avec la technique des papiers à la térébenthine de Brigitte Chardome. 


Reliure d'Isabelle


Cette reliure est légère, réversible et permet, comme toujours, d'ouvrir parfaitement le livre. Elle laisse la possibilité de monter des cahiers, des photographies ou autres documents à conserver et à mettre en valeur.


Nous avons comme d'habitude laissé libre cours à notre fantaisie pour créer les papiers dans la première journée de stage. Peintures à l'huile et térébenthine ont embaumés l'atelier et nous étions contentes d'aérer en fin de journée.






Reliure d'Isabelle. Papier réalisé par elle-même.



Cette reliure, d'après un pliage d'Hedi Kyle, consiste à faire un accordéon sur lequel sera cousu un cahier ou collé un document. Le pliage en accordéon est ensuite refermé par une baguette de bois qui passe dans la charnière piano.



Elle n'est pas appropriée pour un trop grand nombre de plis mais permet justement de trouver une solution aux cahiers uniques. Et convient parfaitement comme ici sur cette reliure pour la conservation de fleurs séchées.  




Ou encore d'échantillons de papiers.


J'ai 
réuni cette fois-ci des cartes postales et des textes de Pierre Soulages. J'ai pu créer complètement mon livre, en choisissant le format, le papier et la couverture.





Aucun commentaire:

Publier un commentaire