Exposition au musée Canson d'Annonay

Exposition au musée Canson d'Annonay
"De la reliure écrin à l'art du relieur"

lundi 11 février 2019

Documents épars et reliure sur tiges

L'atelier reprends vie et je m'en réjouis avec, cette fin de semaine dernière, 3 jours de stage. 
Une journée autour de documents épars à réunir, pour faire des cahiers à relier. J'étais contente de retrouver Candice et Nathalie, venues en Touraine il y a quelques années et qui originaires de Lyon et de Lausanne étaient contentes de me voir me rapprocher de leur base !

Des dessins d'enfants, des cartes de félicitation, des documents familiaux datant des années 40, chacune avait des souvenirs précieux à rassembler.









Nous avons pu mettre en pratique la technique de l'incrustation d'un document dans une feuille : cela permet de consolider le document 
sur un support tout en l'incrustant de façon à pouvoir voir le verso comme le recto. 



Il a fallu calculer les longueurs d'onglets nécessaires au pliage, harmoniser les dispositions pour combler les épaisseurs, faire des gabarits : la journée a passé vite mais les résultats étaient à la hauteur des attentes. 




Montage de lettres sur onglets.(Ch. de La Bernardie)



Les cahiers étaient prêts, il ne reste plus qu'à trouver la reliure adéquate.


Reliure sur tiges de bois (Isabelle)











Le second stage était sur la reliure sur tiges, où je retrouvais Isabelle.

Une belle harmonie de couleur pour son dos en peau de 2 couleurs et sa couverture en papier marbré, réalisé par elle-même.

Cette reliure permet de mettre en pratique tout le savoir-faire minutieux du relieur et laisse libre cours à la créativité de chacun dans le choix des couleurs et des matières.

Très précise comme toujours,  cette reliure offre une ouverture maximale et un grand confort de lecture. 



Elle assure également au livre une bonne conservation car toute la reliure proprement dite se fait sur les onglets de montage qui ne sont retenus aux cahiers que par une simple couture, sans collage.

Elagage de la peau, découpe fine des passages de tiges, collage précis, tout cela est nécessaire à la bonne finition de la reliure, et permet la satisfaction, que j'apprécie tant, du travail bien fait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire