Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours

Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours
Du 22 septembre au 22 Octobre 2017

vendredi 13 octobre 2017

" Les pages bien gardées" un vrai succés.


Plus que 10 jours pour profiter de ce bel événement.
Depuis le 22 septembre et jusqu'au 22 octobre, l'exposition "Les pages bien gardées" se poursuit avec beaucoup de visiteurs, curieux devant ces reliures du 21ème siècle, respectueuses du livre et pleines de créativité.
Le bouche à oreilles fonctionne formidablement bien, meilleure publicité possible, et nous voyons et revoyons de gens vraiment très intéressés.
L'un des attraits de cette exposition est la belle harmonie entre les livres et le cloître de La Psalette. Sous ses voûtes les reliures ont le plus bel écrin que l'on pouvait souhaiter. 
La présence en permanence de relieurs qui peuvent expliquer à tous les visiteurs leur technique et leur savoir faire est un autre attrait qui séduit lorsque l'on visite l'exposition. 
Je suis surprise de l'intérêt porté par un si grand nombre de visiteurs qui les sollicitent beaucoup et posent de nombreuses questions . 





Enfin des livres exposés sans vitrines sont rendus plus accessibles et plus directement visibles.
Chacun peut se pencher, s'approcher, contourner pour mieux voir.

Bien sûr certains ont très envie de toucher malgré l'interdiction absolue. 
Que c'est difficile ! 
Comme l'on voudrait sentir la douceur de la matière qui recouvre nos livres. 
Mais les relieurs présents prêtent des gants et avec infinie douceur certaines reliures peuvent être manipulées.

Une mise en scène de livres suspendus apportent une autre dimension à la présentation habituelle de la reliure. Le livre rangé dans sa boite dans la bibliothèque a envie de se montrer, de s'exposer.







Le catalogue apporte aussi un complément très apprécié, avec des photos de détail qui montrent bien la structure des reliures.

Nouvelle édition : 26 € frais de port compris













Les 40 relieurs de 11 pays ont réussi montré toute la diversité des structures et la richesse de leurs recherches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire