Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours

Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours
Du 22 septembre au 22 Octobre 2017

jeudi 11 décembre 2014

Mon dernier stage avec Sün Evrard : reliure en feuille de pierre.

J'ai eu la chance de faire un stage en novembre avec Sün sur une reliure en feuille de pierre. Dès mon inscription mon moral en avait pris un coup car j'étais sur liste d'attente mais, une bonne nouvelle vient à point pour qui sait attendre car après un désistement mon nom est sorti du chapeau!

Sün fait de moins en moins de stages. J'étais donc très heureuse de la retrouver au Vésinet pour ces 3 jours. D'autant plus que j'allais enfin découvrir sa structure avec ses attaches sur baguettes de bois, qui est la reliure qu'elle travaille depuis de nombreuses années maintenant en l'améliorant sans cesse.
Et j'allais enfin pouvoir toucher ce matériau mystérieux qu'est la feuille de pierre. 
Feuille de pierre ? De la poussière de cailloux agglomérée ? collée ? De quoi parle-on ?
C'est bien de la pierre, une feuille découpée au laser à partir d'un gros bloc. Elle fait entre 0,3 mm et 0,6 mm d'épaisseur en fonction de la nature du bloc, ardoise, quartzite ...
Un film de polyéthylène est pulvérisé sur une des surfaces et sur l'autre côté, la feuille est collée sur un support en coton et fibres de verre. C'est bluffant ! Une société italienne produit ces feuilles qui servent à la décoration comme revêtements muraux entre autres. Il parait que l'on en utilise aussi dans l'industrie automobile.
Ce n'est pas fragile (nous qui sommes toujours attentifs à nos matériaux, c'est un bonheur à travailler). On peut gommer, nettoyer à l'éponge, même marcher dessus, rien ne l’abîme !
Mon premier travail en arrivant en avance au stage c'est de ... repasser les macules. Si, si, je ne blague pas, pour ne pas marquer les papiers que l'on encolle, Sün repasse ses macules. Elle n'a pas changé.







Le fer à lignes, que Sün a mis au point et qu'elle fait réaliser par un graveur canadien, est chauffé et permet de marquer le dos de la couverture pour aider à l'arrondissure.

Cette reliure est, comme toujours dans le travail de Sün, délicate, précise et très aboutie. Respect du livre, couture sans colle, attaches fixées sur la garde montée avec un pli, pour laisser de l'aisance.
Elle est aussi très élégante avec sa baguette en noyer qui évite à l'attache de "blesser" le dos et de tirer sur la couverture. Une petite protection en parchemin est montée à l'intérieur pour que les attaches n'abiment pas le papier.
C'est magnifique.



Ces journées sont pleines d'échanges, on donne les adresses de ses fournisseurs, ses trouvailles, ses trucs, ses astuces. C'est toujours très enrichissant.

Nous avons même notre moment zen, pour étirer le fil de laiton: fermer les yeux, baisser les coudes, se relâcher et ne penser qu'au fil. Et ça marche.

Sün travaille sur son livre et nous montre la technique puis nous allons travailler sur notre livre. Elle est précise et efficace. 




Ces 3 jours ont été très formateurs, dynamisants, faits de belles rencontres et d'échanges, avec toujours beaucoup de générosité. 

Belle leçon de la part de Sün qui nous transmet son savoir-faire avec tellement de largesses.