Reliure à la ligne

Reliure à la ligne

dimanche 29 mai 2011

Quatre jours à la Xè FIRA de l'ARA à Bruges.

Je rentre de Belgique où j'ai passé 4 jours délicieux à Bruges, avec 6 de mes élèves.
Nous n'avons pas perdu une seconde durant notre séjour, pour parcourir le vieux Bruges et nous imprégner de l'ambiance chaleureuse de ces maisons aux pignons de briques rousses, baignées par les canaux.

Nous nous sommes régalés les yeux (et pas seulement les yeux d'ailleurs,la bière belge est bonne et les chocolats goûteux) pendant ces 4 journées, où nous avons arpenté les ruelles du centre dans tout les sens ; le Mark et son Beffroi aux 366 marches, le Burg et l'hôtel de ville avec sa superbe salle gothique,les canaux en bateau, le Memling in Sint Jan Hospitaal museum et le Groeningemuseum où nous avons pu admirer des  primitifs flamands qui nous ont laissés sans voix (quelle merveille) et aussi le béguinage. Tout cela  n'a plus de secrets pour nous.

Comme le dit un proverbe chinois :
" Quand la chaussure va, on ne pense pas au pied". Les chaussures allaient.

L'exposition de reliures, but de notre voyage, était elle aussi fort belle. Plus de 200 livres étaient exposés dans la bibliothèque BIERKOF, en plein centre.
La France était bien évidement très présente mais des relieurs italiens,espagnols,américains,israéliens,suisses,belges,canadiensgrecs,estoniens,japonais,australiens,portugais, hollandais, polonais,tchèques et brésiliens, ont également montré leur savoir faire.
Nous sommes revenus 3 fois pour prendre le temps de voir et revoir. Les techniques, si différentes et souvent innovantes: la reliure criss cross a été source de questionnement.Et au delà de la technique c'était très stimulant de voir les créations, pour certaines très bien finies, harmonieuses et minimalistes, celles-ci à mon goût, magnifiques.
Sün EVRARD 













Sün EVRARD comme toujours a fait des merveilles,
T.DAGMAR (détail)






Tenner DAGMAR avec un livre en papier blanc m'a ravie par la pureté de sa reliure, Anne GIORDAN par sa très grande technicité et la qualité de sa dorure mosaïquée,


J.L FACCIOLI





 Jean-Louis FACCIOLI par l'originalité de sa structure,
Rose-Marie DATH par l'harmonie de ses couleurs.
Beaucoup d'autres, et je ne peux pas tous les citer, ont attirés mon regard et retenus mon attention.
"REFLETS"
Vendredi matin j'ai assisté aux conférences d'Odette Drapeau "La reliure au 21ème siècle, défi et innovation" ainsi qu'à celle de Michel Wittock, fondateur et président de la bibliothèque Wittockiana et grand collectionneur, qui a parlé de ces attentes de bibliophile avec une grande générosité. Durant toute sa très intéressante  intervention, j'ai été frappée par la grande affection de cet homme délicieux pour les relieurs et le monde du livre.
Nous avons également profité des quelques vitrines exposant des livres anciens et de ravissantes reliures en papiers dominotés.




Nous sommes tous repartis samedi, les yeux remplis des beautés vues durant ce séjour, et tous très heureux je crois d'avoir pu partager ces moments en excellente compagnie.

Diaporama sur la droite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire