Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours

Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours
Du 22 septembre au 22 Octobre 2017

mercredi 30 mars 2011

La reliure pour livres à dos collés

Voici un petit compte rendu du dernier stage à l'atelier.
Pendant 2 jours nous avons travaillé sur des livres de poche au dos collé bien entendu et sur une liasse de feuilles au format 21 X 29,7cm. 
Combien d'années ai-je toujours dit que les livres de poches ne se reliaient pas ! Cette technique permet enfin de leur redonner un peu d'éclat. Même avec peu de marge on peut rafraichir un livre complètement décollé.(Ceci dit, cette reliure n'est  adaptée qu'aux livres de travail, aux thèses, ou autre édition courante.)
Tous étaient donc en feuilles simples, collées ou non, et que nous voulions conserver pour faciliter la lecture. Martine voulait pouvoir relier sa pièce de théâtre, création de jeunesse.
Cette reliure consiste à percer le dos du livre pour passer un fil de lin qui consolide le simple collage d'origine.
Pour ceux qui avait un dos en bon état, nous avons simplement décollé les couvertures pour les remonter proprement, avec un décalage facilitant l'ouverture, ainsi que le dos pour qu'il soit visible en fin de livre. 
Martine et ses feuilles plus grand format a passé un peu de colle sur le dos de son paquet de feuilles pour qu'elles soient stabilisées et plus facile à travailler.
Il faut en effet percer très précisément le long du dos, à l'aide d'une mini perceuse, pour pouvoir passer un fil qui soutiendra la couverture et renforcera le dos collé.
Pour créer un pliage souple en peau, la couverture est assemblée avec des bandes de carte bulle qui sont percées à l'emporte pièce.



A l'aide d'un fil de lin la couverture est cousue au livre.
Voilà pourquoi il faut un perçage propre et précis pour que l'aiguille passe sans difficulté. 


Certains à l'atelier ont essuyés les plâtres des premières expériences : " Attention de ne pas forcer sur la mèche, elle se déforme et perce en biais !". 
N'est ce pas Geneviève ?
Gérard a utilisé le papier à la colle de sa femme Catherine. Travail en famille. Très beau résultat.
Chacun a ensuite crée une pièce de titre en papier que nous avons placée sur le dos des livres. 

Ils avaient belle allure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire