Reliure à la ligne

Reliure à la ligne

samedi 30 janvier 2010

Colle et linogravure, 2 sacrées journées !

Papier à la colle.

L'atelier se remet doucement des 2 journées de stage de papiers, qui lui en on fait voir de toutes les couleurs !
En effet, avec une bonne humeur mémorable, nous avons passé 2 belles journées dans la colle et les peintures.

Papiers à la colle.

C'est avec de la colle colorée que nous avons travaillé sur les papiers, le premier jour du stage.

Pinceaux, rouleaux, éponges, grattoirs de pare-brise(oui, oui !)raclettes, ont permis de faire des décors pour des papiers de plats.


Martine a des trésors de matériel. Entre autres, un "kit" ancien, en laiton, qui servait à réaliser les faux bois en peinture et dont nous nous servons pour donner des effets à la colle.

Voilà le résultat.

La colle est étalée sur le papier puis travaillée avec ces différents accessoires pour lui donner des nuances harmonieuses et pleines de caractère.

Papiers linogravés.
Le deuxième jour leur était consacré.

La technique consiste à graver du linoléum qui est collé ensuite sur un morceau de bois pour faire un tampon. Celui-ci est alors coloré et reproduit sur la feuille de papier, en une succession du motif.

Après avoir dessiner son motif que l'on reporte sur la plaque de lino à l'aide d'un carbone, on grave celui-ci avec une gouge.


Attention aux doigts !

Toute la question était de savoir si l'on voulait son dessin en négatif ou en positif. Se projeter posa quelques difficultés.

Lino gravé.

Il faut savoir tout faire :
Geneviève se démène pour mettre à la bonne taille un morceau de bois.

Puis après le séchage des linos,collés sur un morceau de bois, enfin on se lance. Timidement tout d'abord. Une seule couleur, il faut trouver la bonne pression, ne pas trop "tartiner" le tampon.

Enfin, les mains se délient, on se lâche avec les couleurs, on ose passer et repasser, tourner sa feuille et son tampon. Bref cela devient magnifique. Je me régale, les papiers sont très beaux.
Bravo à toutes !
Cette technique, très simple, permet à chacun de réaliser ses propres papiers, en parfaite harmonie avec sa reliure. Elle nécessite peu de place, peu de matériel : un coin de table, quelques couleurs acryliques et un pinceau et une fois les tampons réalisés, ils peuvent servir un grand nombre de fois.
Derniers petits riens indispensables :
un peu de talent,
une pincée de sens des couleurs
et un grain de folie !

P.S : Un diaporama de la journée défile sur la droite.

4 commentaires:

  1. Merci au prof d'avoir accédé à tous nos petits délires de couleurs et de création .......l'art pictural des grands noms à côté c'est de la gnognotte !! SUPER journée ..... et remède efficace contre la morosité

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique, bravo à toutes! J'aime toujours plus les lino-gravés que les autres, particulièrement celui sur la dernière photo. Mais je regrette de ne pas avoir vu de photos du séchage. J'adore les voir tous étendus le lendemain à travers l'atelier, c'est le plus beau!

    RépondreSupprimer
  3. J'ai rien dis, elles sont sur le diaporama... Ce qui me fait re-dire: la linogravure vraiment, quelle merveille. Et en effet, les grands noms peuvent se rhabiller!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Dominique de nous faire revivre notre journée de stage avec toutes tes photos: c'était tellement chouette de jouer les "artistes"!

    RépondreSupprimer