Reliure à la ligne

Reliure à la ligne

mardi 6 octobre 2009

Carnet de voyage : Tranchefile

Le carnet avance. Nous en étions restés à la couture. Depuis j'ai arrondi le dos, coupé les cartons provisoirement et fait une mise en presse pendant une nuit pour que le livre soit bien formé. Ensuite j'ai mis une mousseline sur le dos du livre pour le consolider, puis une fois sec, j'ai poncé pour égaliser les défauts.


Pour faire joli j'ai brodé en tête et en pied du livre au niveau de la coiffe (voir le glossaire) une tranchefile. C'est un petit feston qui protège un peu la coiffe.

Tranchefile du carnet de voyage.

Il en existe de toutes sortes : des mécaniques qui se vendent au mètre (et qui ne sont pas bien belles), on peut aussi comme je l'ai fait les broder avec du fil de soie, autour d'un ou deux bâtonnets, ce qui donne une certaine épaisseur à la tranchefile et qui est très joli lorsque c'est réussi, car c'est difficile d'avoir une tension régulière. (J'avais une belle photo de Laure en train de broder, mais je n'arrive pas à vous la montrer, dommage) Ma tranchefile est la plus simple à réaliser car je ne suis pas très douée pour cette opération. Et puis on peut aussi faire des tranchefiles en peau, de différentes couleur en harmonie avec sa reliure. Ca aussi c'est très bien.


Tranchefiles en peau : ici deux couleurs, vert et jaune.

La prochaine fois je vous montre la peau que je mettrais sur les plats du carnet, du parchemin, que Marie aime bien.

2 commentaires:

  1. Oui, j'ai la meilleure maman du monde. Pourquoi?

    RépondreSupprimer
  2. C'est de plus en plus joli....mais ou cela va t-il nous mener ??????

    RépondreSupprimer