Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours

Reliures contemporaines au Cloitre de La Psalette à Tours
Du 22 septembre au 22 Octobre 2017

vendredi 11 septembre 2009

Carnet de voyage : la couture.

Le carnet de voyage de Marie avance. Je vous avais expliqué dans un précédent article, le montage et l'impression de son carnet de voyage au Chili. Je vous explique aujourd'hui, l'étape de la couture qui est un passage obligé dans une reliure soignée. Il y a différentes sortes de coutures en reliure, mais elles tournent toutes autour du même principe : assembler les cahiers autour de ficelles de chanvre ou de rubans de coton, ou de fibres végétales, ou de parchemin.
Aujourd'hui j'ai donc cousu le carnet de Marie.

Le carnet est composé de plusieurs cahiers
que j'ai rassemblés entre eux grâce à une couture.

Avec un fil de lin, je passe au centre de chaque cahier et
couds le livre autour de trois rubans : ici en matière végétale car je vais faire une reliure à plats rapportés.

De cette façon les cahiers sont rassemblés et maintenus
sur les rubans solides mais extrêmement fins qui
seront ainsi très discrets pour la suite de la reliure.

Après la couture, j'ai encollé le dos du livre avec une colle vinylique neutre qui stabilise les cahiers et la couture.

Pour finir cette étape, je pose le livre sur un "ais" ( les cruciverbistes savent que c'est une planche de bois en 3 lettres...) avec un poids sur le plat du livre pour que les cahiers soient bien alignés dans le dos pendant le séchage.

A bientôt pour la prochaine étape :

  • coupe de cartons de couvrure et mise en presse.

3 commentaires:

  1. Oulala il est beau mon carnet! Merci!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. C est super joli et bien expliqué car ça a l'air facile alors que ça ne l'est pas ....signe d'un savoir faire certain
    Bravo et puis trop mignone la photo du chien qui regarde par la fenêtre...quelle photographe Marie....j en ai une de mes deux chiens préférés qui font ça ...c est trop mignon
    BIzzzzzz

    RépondreSupprimer
  3. Un travail de patience réalisé avec goût : Marie Dominique quoi ! Bravo pour le blog.
    Françoise (Tripoli, Lybie )

    RépondreSupprimer