Cahier de la baie du Mont St Michel

Cahier de la baie du Mont St Michel
Reliure de Marie-Dominique CHOQUET

lundi 14 juillet 2014

Le fonds ancien et le scriptorial d'Avranches.


Je reprends la suite de notre voyage en Bretagne pour vous parler de nos visites, à Avranches, du Sriptorial et du fonds ancien.
Après notre réveil devant le Mont St Michel et les moutons de prés salés qui nous disent au revoir, heureux de courir vers leur petit déjeuner, guidés et remis tout en douceur sur le droit chemin par des chiens attentifs, nous partons pour Avranches.
Celui-ci est bien mal en point !
Nous retrouvons  Marie-Dominique et quelques uns de son groupe de reliure. Visite du fonds ancien avant le Scriptorial, où madame Denis Morel, la conservatrice, nous accueille. Le fonds ancien se trouve au 2ème étage de la mairie et contient environ 13500 livres anciens imprimés, du 16ème au 19ème siècle, dont bien sûr les manuscrits de l'abbaye du Mont St Michel ainsi que la première édition de l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert. 
Moment passionnant avec une femme passionnée qui nous explique l'organisation de la bibliothèque et la conservation des manuscrits.
Avec du retard nous continuons par la visite du Scriptorial.
Inséré dans des fortifications médiévales le musée est résolument de conception contemporaine. De béton brut il s'étend le long d'une pente douce qui dévoile les salles d'exposition. Petit à petit nous gravissons cette inclinaison qui mène à la salle du trésor où se trouvent les manuscrits. Véritable ascension comme sur le Mont Saint Michel que l'on explique tout au long de la visite. Histoire du Mont, histoire du livre, on s'émerveille. 

La journée s'avance, il est temps de rentrer en Touraine.
Nous laissons le soleil pour retrouver un déluge qui accompagne notre arrivée à Semblançay.
Ces trois jours ont été riches de belles rencontres, d'échanges, de découvertes et nous sommes tous ravis de cette virée bretonne.
Rendez-vous est pris pour l'année prochaine. Cette fois ce sont les bretons qui se déplaceront.

mercredi 11 juin 2014

Rencontres en pays breton.

Pierre qui suit des cours à l'atelier avait proposé d'organiser un voyage dans sa Bretagne bien aimée. Son cousin Philippe fait de la reliure à St Malo et ils nous proposent tous les deux un échange avec nos ateliers respectifs. Belle idée qu'il ne faut pas laisser passer. Nous avons réussi à organiser ce voyage en mai et sommes partis 3 jours pour découvrir St Jacut, terre de coeur de Pierre, St Malo et Avranches. 
Partis à 8, répartis dans 2 voitures, celle de Pierre et la mienne, nous nous retrouvons à St Jacut le lundi soir pour découvrir cette presqu’île merveilleuse, bijou de la côte d'émeraude. Soirée délicieuse autour de galettes, de cidre, de rires, de balade au coucher du soleil pour goûter la douceur du crépuscule. Quelle soirée !
Mardi départ vers St Malo et la maison de Jacques Cartier, sous la pluie ... Mais visite très intéressante qui nous permet de mieux connaitre ce marin explorateur, découvreur du Canada.
Puis rendez vous vers 12h pour faire connaissance avec Marie-Dominique Choquet et quelques uns de ses élèves, de l'atelier " A la rencontre du livre". Après un déjeuner joyeux au restaurant, où nous fêtons l'anniversaire de Philippe, nous allons à l'atelier pour retrouver le reste du groupe.










        
    Une magnifique exposition de leurs reliures nous attends et commence alors un bel échange entre tous.



















On explique, on commente, on admire, c'est un bon moment d'échanges et de générosité, où chacun écoute et apprécie.
 





Les reliures sont belles avec des boites aux  fermetures ingénieuses et très élégantes.

Marie-France MISSIR qui travaille à l'atelier avec Marie-Dominique nous fait découvrir ses livres d'artistes.
Marie-France est plasticienne à Rennes et réalise entièrement la conception, la présentation, la mise en page et la reliure de livres d'artistes, pubiés au Carré d'Encre.

Nous avons tous beaucoup apprécié ce moment et 
l' excellente initiative de réunir nos deux ateliers.


Nous nous séparons avec regrets et partons vers Ardevon pour notre halte du soir. 

Dans la baie du Mont St Michel, c'est un autre magnifique spectacle qui nous attends. 
Nous profitons du soleil qui se couche doucement à coté du Mont, dans le calme du soir. Encore un moment privilégié.

Dans un prochain article je vous parlerai de nos visites à Avranches : le fonds ancien et le Scriptorial. 

dimanche 25 mai 2014

Geneviève à Bruxelles.

Geneviève est allée quelques jours à Bruxelles. Voici ce qu'elle nous en a rapporté :

     "Je reviens de Bruxelles où j'ai vu deux expositions superbes autour du livre.
   D'abord celle de l'ARA (Amis de la Reliure d'Art)à la bibliothèque Wittockiana, où été exposées entre autres merveilles, celle de notre chère professeur.











Tous les livres étaient parfaitement reliés, un vrai bonheur de prendre son temps en tournant autour.
Je joins quelques photos pour vous donner envie d' aller y voir de plus près.
     
Changement de quartier, toujours plutôt chic et
verdoyant, l'exposition à 
la villa Empain : "Entre deux chaises, un livre."
La villa vaut déjà le déplacement : du très bel Art Déco, avec des motifs à retenir pour faire des papiers linogravés.
Et les réalisations sont très originales et souvent drôles, mais aussi très belles ; on a peine à imaginer tout ce qu'on peut réaliser sur le thème de la chaise...

Il y a vraiment beaucoup d'oeuvres présentées, réparties dans toutes les pièces de la villa : quelques photos encore pour vous donner une petite idée.
Conclusion : allez au plus vite à Bruxelles !"

Merci Geneviève de cet article qui donne envie. Il ne reste malheureusement plus beaucoup de temps pour la bibliothèque mais la villa Empain expose encore jusqu'au mois de septembre. 
Voici les 2 liens pour avoir un aperçu des expositions.

Un habit pour les écrivains belges:   http://wittockiana.org/

Villa Empain :    http://villaempain.com/fr/exposition/13

lundi 21 avril 2014

Un trombinoscope pour l'atelier

Nous sommes une vingtaine de personnes à l'atelier, réparties sur trois groupes. 
Nous nous retrouvons tous réunis à diverses occasions mais il est parfois difficile de remettre un visage sur un nom.



A la demande générale j'ai donc fait un trombinoscope. 


Avec un pliage amusant, photos et noms de chacun sont associés. 
Facile maintenant de se reconnaître et de contacter qui l'on souhaite.
Avec une reliure pour livre en accordéon, j'ai assemblé les feuilles en papier fort noir pour faire ressortir photographies et noms de chacun.
3 petits dos en parchemin de porc tiennent les plats en agneau noir.



Un ponçage sur certaines parties des plats fait un contraste entre brillance de la peau d'origine et le côté mat du ponçage.


lundi 24 mars 2014

Stage de reliure sur tiges


Deux nouvelles journées de stage autour de la reliure sur tiges avec certains des stagiaires très courageux, venus de 3 coins de France.
L'accent chantant de Carole a apporté un peu du soleil de Marseille, Mireille venait de Pau et Pierre de Caen.


A cœur vaillant rien d'impossible.






Tiges de bois teintées, tiges en bambou et joncs de carbone pour ce dernier cru.









Mireille et Thérèse avaient fait le choix de papiers unis.
Le livre de Carole était une belle harmonie de gris et noirs. Elle avait ajouté une nouvelle difficulté à cette reliure : apprivoiser un papier récalcitrant, plastifié, qui ne laissait aucune place à l'évaporation de l'humidité de la colle. Résultat nous avons pris les grands moyens en utilisant de la colle néoprène.









Pour Pierre qui reliait la correspondance de Chopin avec Georges Sand , le noir et blanc s'imposa bien vite. Ses segments de dos voulaient rappeler les touches d'un piano et il a également joué avec les 2 couleurs pour le rabat de son livre.

Je travaille toujours avec mes stagiaires pour montrer la technique sur mon livre avant qu'ils s'exécutent et j'ai essayé cette fois-ci de travailler sur un gros cahier avec une tige de bois unique. Je me suis amusée à faire un onglet très large qui a remplacé le format rectangulaire d'origine en un format carré. Et comme la tige était très grosse j'ai ajouté un décor sur l'onglet de couvrure.



Cette fois-ci, à ma grande surprise, nous avons fini dans les temps.
Le retour vers Marseille promettait d'être long, il ne fallait pas, en plus, risquer de rater le départ du train. 

samedi 22 février 2014

Enluminures et tapisseries contemporaines à Angers.

Annonciation", Heures d'Anne de Mathefelon, Bretagne ou Ouest, vers 1420
Nous sommes parties cette semaine en petit groupe pour une journée à Angers. Une journée formidable, sous un soleil éclatant, (il y avait si longtemps) pour voir l'exposition exceptionnelle au Musée des Beaux Arts dans l'ancien logis Barrault du XVème qui a appartenu à Olivier Barault, trésorier du roi et maire d'Angers. Cette exposition réuni pour la première fois des manuscrits enluminés, conservés dans les musées des régions des Pays de la Loire et du Centre. 
A l'initiative de l'institut national d'histoire de l'art, trois
expositions réunissent en ce moment les plus beaux manuscrits du Moyen-âge : à Toulouse au musée des Augustins, une à Lille au Palais des Beaux Arts, et celle d'Angers.
VIERGE À L'ENFANT, ITALIE, BELBELLO DA PAVIA, 1470-1480


Nous avons passé une magnifique matinée à découvrir l'évolution des peintures au cours des siècles, et apprécié de somptueux exemples d'enluminure anglaise, italienne, flamande et parisienne provenant des grandes collections du roi Charles VI et de son oncle le célèbre duc de Berry ou de la reine Anne de Bretagne. 


L'après midi ne fut pas moins belle avec la visite du musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine. Ce fût pour moi un vrai coup de foudre pour cet art des liciers que je ne connaissais qu'à travers les tapisseries anciennes comme celles des Gobelins ou d'Aubusson.


J'ai découvert Jean Lurçat (1892-1966) et son "Chant du monde", oeuvre manifeste, personnelle et autofinancée, si magnifiquement présentée et mise en valeur sous les voûtes gothiques de la  grande salle des malades de l'hôpital St Jean. 
En 1939, missionné par l'état pour relancer l'activité des ateliers d'Aubusson, Jean Lurçat se lance dans une nouvelle carrière en devenant le peintre cartonnier dédié à la rénovation de l'art de la tapisserie.
Grâce à la technique des cartons, il invente un langage original et simplifié où les couleurs sont utilisées en nombre restreint ce qui facilite le travail des liciers et fait gagner du temps. La tapisserie n'est plus simplement décorative elle devient engagée. C'est un espace fait de symboles qui transmet un message. 


Tissées de couleurs vives sur fond noir de 4,40m de hauteur sur 10,35 m pour la plus longue, les tapisseries sont la représentation de la vision du monde par Lurçat : menace, destruction, chaos avant le renouveau et l'espoir.  
Le musée mitoyen de la tapisserie contemporaine expose pour la troisième édition d'Artapestry, des oeuvres incroyables de la création textile contemporaine. C'est un mélange de matières qui jouent avec la lumière comme la laine, la soie, le chanvre, le sisal ou le lin entre autres. 25 tapisseries venues de toute l'Europe, norvégienne, danoise, tchèque, allemande, finlandaise, du Royaume uni, des Pays Bas et de Lettonie. Que de merveilles!
Thomas GLEB
Je vous recommande cette exposition, pour vous rendre compte combien la tapisserie a évoluée et est riche de belles créations. 
Comme l'art de la reliure que l'on imagine encore bien à tord comme un art séculaire figé alors qu'il est en perpétuelle évolution, l'art de la tapisserie suit son temps et nous offre une explosion de créativité.  
  • Musée des Beaux Arts d'Angers: "Trésors enluminés des musées de France" jusqu'au 16 mars 2014. 
  • Musée Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine, à Angers  "Le chant du monde" de Jean Lurçat, collection permanente et Artapestry 3 du 25 janvier au 18 mai 2014.
http://musees.angers.fr/

lundi 10 février 2014

2 STAGES EN MARS : RELIURE SUR TIGES et CRISS-CROSS


 Stage de 
Reliure sur tiges 
le vendredi 21 et
 samedi 22 mars 2014,
de 9h à 16h30. 

Reliure en papier, réversible avec montage des cahiers sur onglets pour permettre une bonne ouverture. Des tiges en bois ou en carbone maintiennent la couverture et décorent le dos du livre.



Stage de 
reliure 
Criss-Cross,
Le dimanche 23
et lundi 14 mars 2014, de 9h à 16h30.

Cette reliure mise au point par Anne Goy, est une reliure réversible très originale qui permet une excellente ouverture. 


Le montage des couvertures avec le dos à plat par un croisement de fils, donne un décor délicat à la reliure.

Ces 2 stages s'adressent aux personnes confirmées comme aux débutants en reliure.

Les stages ont lieu sur 2 journées avec une pause déjeuner autour d'un pique-nique apporté par chacun.